La fin des urnes électroniques

machine-a-voter2000

Depuis 2005, la mairie a doté la ville de machines à voter pour remplacer les urnes classiques. L’équipe municipale présente ces machines comme un grand progrès pour la démocratie : Plus besoin d’imprimer de coûteux bulletins de vote, le dépouillement se fait en quelques secondes, Les machines ne trichent pas.

Mais bien au contraire, la démocratie est mise en péril par ce système. Lors d’une élection avec bulletin papier, n’importe quel citoyen peut assister à toutes les étapes de l’élection pour constater la validité du scrutin. Au contraire, avec le vote électronique, les électeurs sont face à une boite noire : Impossible de vérifier que la machine a comptabilisé correctement un vote. Il est techniquement possible de préparer la machine pour que périodiquement, un vote soit modifié et ne respecte pas le choix de l’électeur. Personne ne peut vérifier, durant le scrutin, que la machine ne se comporte pas de manière frauduleuse. De plus, lors d’un scrutin avec urnes classiques, si une irrégularité est soupçonnée, il est toujours possible d’effectuer le dépouillement une seconde fois. Avec l’urne électronique, c’est impossible. Nous devons croire sur parole que l’urne ne se trompe pas.

Nous exigeons donc l’arrêt du vote électronique et le retour au vote papier, seul garant éprouvé de la démocratie.

Nous condamnons également l’arrêté préfectoral qui stipule que les spécimens de bulletins de vote ne doivent plus être joints aux professions de foi des candidats dans le cas du vote électronique. Il est anormal d’avoir à retirer des informations de la profession de foi pour avoir l’espace pour présenter l’ensemble des membres de la liste!

Le vote électronique pose problème dans de nombreux pays, pour plus d’informations :

http://www.ordinateurs-de-vote.org/
http://www.numerama.com/magazine/22477-presidentielles-enquete-sur-l-incroyable-opacite-du-vote-electronique.html
https://fr.wikipedia.org/wiki/Vote_%C3%A9lectronique