Soutenir et développer des modes de transports propres dans les Hauts-de-Seine

Avec un budget de 1,9 milliards d’euros, le Conseil général a les moyens de développer des transports accessibles à tous et plus respectueux de l’environnement. Mais deux exemples démontrent le contraire :

  • Croix de Berny : le TVM plutôt qu’un tramway

La rupture de charge entre le Trans Val-de-Marne (TVM) et le futur tramway T10 à la Croix de Berny n’est pas traitée, obligeant les usagers du TVM  à rejoindre à pied la future gare du tramway. C’est pourquoi nous proposons une continuité avec le TVM en remplaçant le tramway par un bus en site propre.

Le choix du site de maintenance par le conseil général s’est porté sur situé celui situé au carrefour du 18 novembre 1918 à Châtenay-Malabry constitué d’une zone boisée. Une atteinte à l’environnement.

  • Rénovation de la RD 920 : c’est reparti pour le tout voiture !

Le refus de mettre en place un bus en site propre le long de la RD 920 et le choix du tout voiture ne sont pas des orientations que nous soutenons. Au contraire ! Nous repenserons l’aménagement de la RD 920. Nous privilégierons les modes de transports propres : amélioration du trafic de la ligne RER B, aménagement de couloirs de bus, développement d’itinéraires cyclables, remboursement à 50% de la carte Imagine’R, etc…  

Bookmarquez le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *