Non au Grand Marché Transatlantique qui impacte aussi la vie locale

GMTEn juillet 2013, l’Union européenne et les Etats-Unis entamaient des négociations pour un accord de partenariat transatlantique de commerce et d’investissement, surnommé Grand Marché Transatlantique.

Négocié en secret, ce projet nous concerne directement car l’art 4 stipule que « L’accord s’applique à l’échelle de l’Etat, de la Région, du département, de la commune. Les obligations de l’accord engagent tous les niveaux du gouvernement » !

• Au nom de la levée des droits de douanes,  l’agrobusiness américain pourra  écouler ses produits sur le marché européen, et imposer dans nos assiettes OGM, bœuf aux hormones ou poulet lavé au chlore…

• Au motif qu’elles seraient susceptibles d’affecter « leurs profits » les multinationales pourraient contester les lois votées démocratiquement devant des tribunaux offshore pour remettre en cause par exemple l’interdiction des gaz de schistes… En effet les normes sociales, sanitaires et environnementales seront interdites si jugées « déraisonnables, arbitraires ou discriminatoires ».

 Au nom de la concurrence libre et non faussée, les services publics à tous les niveaux des territoires sont menacés. Avec cet accord il vont être  offerts à l’appétit des marchés privés.

La ville d’Antony serait directement impactée si ce traité était signé ; il sera alors en effet très compliqué, voire impossible d’imposer 100% de nourriture biologique et locale dans les restaurants scolaires ; de défendre une politique de retour en régie pour la distribution d’eau, la gestion des déchets ou la production d’énergie car toute municipalité voulant mettre en oeuvre ces choix pourrait être accusée d’entrave à la liberté de commerce.

Cet accord  représente une attaque sans précédent contre la démocratie. Nous demandons l’ouverture d’un débat national sur l’ensemble des accords de libre-échange impliquant la pleine participation des collectivités territoriales, des organisations syndicales et associatives, des organisations socioprofessionnelles et des populations.

Débat qui a un préalable, la diffusion publique et immédiate de l’ensemble des textes relatifs aux négociations en cours et l’arrêt des négociations sur le Partenariat transatlantique de commerce et d’investissement (TTIP) dit Grand Marché Transatlantique.

“Antony à gauche” assume de prendre toute sa place contre ce projet de partenariat pour exiger l’arrêt des négociations secrètes !

Bookmarquez le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *