Fusion du 78 et du 92: recherche en danger

A la séance publique du 15 avril 2016, les conseillers départementaux Front de Gauche (Marie-Hélène Amiable et Pierre Ouzoulias) ont fait une intervention sur ce thème.

Ils ont voté contre le transfert des services d’archéologie du 92 et du 78 vers un établissement public de coopération intercommunale (EPCI).

Ce transfert se produit dans le cadre de l’incroyable fusion de ces deux départements, fusion décidée par Patrick Devedjian et Pierre Bédier (quasiment seuls!), sans concertation avec les élus, ni avec la population.

Ce transfert réduit les missions de ces services aux seules compétences d’archéologie préventive (avant un aménagement) et les coupent de leurs missions de recherche, de valorisation, de communication et de diffusion.

Les motifs d’inquiétude sont grands, à la fois :

  • sur la perte d’acquis scientifiques élaborés depuis des années, en particulier la perte des liens avec la maison de l’archéologie de Nanterre qui est la plus forte concentration d’archéologues en Europe,
  • sur la concurrence des sociétés privées sur ce créneau d’archéologie préventive,
  • sur le devenir des personnels, la transfomation de leurs métiers et sur leur existence même.

Plus généralement, cette fusion produit des effets similaires à ceux initiés par la réforme des territoires (aussi appelée: réforme des métropoles). Sous prétexte de rationaliser les dépenses publiques, on entre dans la logique des “pôles d’excellence” et de la mise en concurrence des territoires, des personnels et des compétences entre eux et avec le secteur privé, avec pertes et fracas. La recherche en pâtit comme tous les secteurs d’activité.

En savoir plus

Transfert du service Archéologie à l’EPCI : un désengagement du département qui en annonce d’autres

…Mais aussi

Lycées: actions du Front de Gauche à la Région Île de France

Restauration scolaire dans les collèges du 92

Demande de réouverture de la PMI du secteur de Boulogne-Bilancourt

Reconduction du Pass 92 pour les collégiens

Bookmarquez le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *