FINANCES : AUSTERITE CONTRE INTERET GENERAL

La majorité UMP-UDI sortante s’est sentie obligée de diffuser un tract pour « vendre sa bonne gestion », en réponse aux critiques sur les choix concernant les emprunts et la gestion de la ville…

1231622_664338930294551_1479916070_n-1

EMPRUNTS

En effet on sait que l’exécutif UMP-UDI concernant les emprunts préfère les placements à « haut risque », jouant sur la variation des taux de change entre l’Euro, le Franc Suisse, le Yen ou le Dollar… Aujourd’hui certains des taux d’intérêts augmentent sans limites. L’exécutif sortant peut toujours prétendre que tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes, le problème avec la spéculation c’est qu’elle ne permet en rien de prédire et donc d’anticiper les crises… surtout quand la ville a contracté des “emprunts toxiques” !

Ainsi dans un document diffusé par la municipalité sortante, il est écrit, à propos des emprunts structurés : « ils présentent un bilan globalement favorable même si cela peut être nuancé pour une petite partie de l’encours. ». Or ces «nuances» ont un coût : 500 000 € de perte pour le budget de la ville du fait des prises de risques spéculatifs. Evidemment nous ne nous étonnons pas de la mauvaise foi de l’équipe sortante quant on voit comment l’ancien chef de l’Etat Nicolas Sarkozy  a des indignations à géométrie variable, lui qui n’a rien à dire sur le fait que les Etats-Unis espionnent tous les citoyens, lui qui s’indigne d’être écouté alors que c’est lui qui a fait voter la loi Perben qui permet cela!

Pour « Antony à Gauche » l’exécutif UMP/UDI a au mieux manqué d’esprit critique, au pire pris sciemment des risques, et continue à jouer à la roulette avec les emprunts alors que le nombre et la violence des crises se sont intensifiés depuis le krach de Wall Street de 1987 ; crise des Caisses d’Epargne américaines (1990) ; crises du Serpent Monétaire Européen (1992-1993) ; krach obligataire aux Etats-Unis (1994) ; crise financière en Asie (1997) puis au Brésil et en Russie (1998) ; éclatement de la bulle internet (2000-02) ; crises des « subprimes » et crise financière 2007-08. Est-ce le rôle d’une collectivité de jouer aux boursicoteurs avec l’argent de tous ?

TARIFS MUNICIPAUX, IMPÔTS, TAXES… TOUT AUGMENTE !

L’UMP se targue de ne pas augmenter les impôts mais ne communique jamais sur l’augmentation des tarifs municipaux. Pourtant tout au long du mandat, la majorité de droite a voté l’augmentation de 2% chaque année des tarifs municipaux, augmentation qui est au dessus de l’inflation… Parmi les tarifs qui n’ont pas cessé d’augmenter toute une série d’activités non soumises au quotient familial (taux d’effort). Ainsi, les activités des Ateliers du Château Saran, celles liées à l’animation Musicale et Culturelle, aux Ateliers Bourdeau et à la Maison des Arts ou encore le club scientifique ne sont toujours pas soumises au taux d’effort. Cela permettrait pourtant à un plus grand nombre d’Antoniens d´y participer. Il en va de la justice sociale, mais pour la droite les tarifs servent de « sélection sociale », seuls les ménages qui en ont les moyens peuvent espérer inscrire leurs enfants à telle ou telle activité…

Quant aux impôt locaux, la droite locale peut toujours dire qu’elle n’a pas augmenté les taux (il l’ont cependant fait une année) quand dans le même temps le député, Patrick Devedjian a voté toutes les augmentations des bases à l’Assemblée nationale… Augmentations qui se répercutent sur nos feuilles d’impôts locaux… La droite peut toujours prétendre que la part communale des impôts locaux n’augmente pas. Pour vérifier qui dit vrai ou faux, il suffit que chaque foyer prenne ses avis d’imposition des années 2007 et 2013 des taxes foncières et d’habitation : la somme de la part communale en 2013 est supérieure à celle de 2007. N’est-ce pas la définition d’une augmentation ?

De même la municipalité ne dit mot des augmentations votées à la Communauté d’agglomérations des Hauts de Bièvre. En effet en 2012 la CAHB a voté la création d’un nouvel impôt foncier, 3e colonne de notre avis d’imposition sachant que la CAHB est la seule des intercommunalités des Hauts-de-Seine à avoir institué cette année-là ce nouvel impôt foncier. Quant à la TEOM (Taxe d’enlèvement des ordures ménagères) gérée également par la CAHB elle a aussi augmenté ! Evidemment sur tous ces points c’est silence radio…

VEOLIA, VINCI, AVENANCE…

La ville finance, les grands groupes empochent les bénéfices grâce aux délégations de Services publics. Etes vous d’accord pour financer avec nos impôts la construction d’un nouveau parking rue Maurice Labrousse pour près de 9 millions d’Euros hors taxe alors que les « bénéfices » c’est VINCI qui les amassera ?  VINCI qui gère déjà en délégation de service public les autres parkings de la ville…  Ainsi le système des délégations de gestion, choix systématique de la droite locale, alimente les grandes multinationales. Rappelons que VINCI a fait un chiffre d’affaires de 32 milliards d’euros en 2009, chiffre  qui n’inclut pas les éventuels revenus dissimulés dans les paradis fiscaux par le biais de « l’optimisation fiscale ». Nous sommes la seule liste à oser revendiquer le retour en régie publique des parkings, mais aussi de l’eau et des déchets.  Car la « bonne gestion » c’est celle qui arrête de municipaliser les pertes et de privatiser les bénéfices !

A Antony à Gauche nous nous engageons :

Alors que les Français et donc les Antoniens sont confrontés à la crise, à la baisse de leur pouvoir d’achat, que le gouvernement a fait voter l’augmentation de la TVA voulue par Sarkozy, pour « Antony à Gauche » il est du rôle d’une municipalité de combattre, au travers des politiques qu’elle met en œuvre, l’austérité. Nous nous engageons à ne pas augmenter les tarifs municipaux et pour certains d’entre eux, à mettre en place la gratuité, gratuité du Paladin, mise en œuvre d’une tarification sociale pour l’eau…  ! Mais pour cela il faut sortir de la logique du tout marchand …

ANTONY « GÉRÉE » AU SERVICE DE QUI ?

image_finance11

L’UMP utilise l’emprunt pour acheter du foncier… pour le revendre aux promoteurs… Preuve d’abord qu’il y a du foncier disponible… Au cours du mandat la ville a ainsi acquis les terrains de l’ancien IUFM, une partie des terrains du secteur de l’US Métro et via l’agglomération est parvenue à spolier les étudiants des 10 hectares de la Résidence universitaire Jean ZAY… A chaque fois l’UMP/UDI les revend aussitôt à des promoteurs pour leur permettre de réaliser d’énormes profits et alimenter la bulle spéculative immobilière. Pour nous cette politique est contraire à l’intérêt des Antoniens … en effet combien d’Antoniens ont les moyens d’acquérir ces logements de standing à 7 000 €/m2 réservés à une minorité, alors qu’il y a 2000 demandes de logements sociaux sur la ville et que pour accéder au parc privé les familles voudraient acheter autour de 3 à 4000€/m2  ?

4 millions d’Euros une crèche qui en vaut moitié moins ! Comme si cela ne suffisait la majorité sortante UMP/UDI lors du dernier conseil municipal de la mandature a décidé de payer 4 millions d’€ une crèche dans l’opération de la Croix de Berny alors que les services des domaines l’estiment, vu le marché de l’immobilier, à 2 millions ! Ces services des domaines ont d’ailleurs écrit à la ville que le prix de vente à 4 millions est « dispendieux »…  Avec un prix surévalué de 100% on peut se demander si il ne s’agit pas là de « compenser » les difficultés de vente des promoteurs dans cette période de crise ? En effet actuellement le « marché se tarit »… comme le reconnaît la ville. Est-il légitime de payer avec nos impôts un prix exorbitant un équipement public pour alimenter les caisses des promoteurs qui ne veulent pas renoncer à leurs profits ?

Pour Antony à Gauche la vocation première d’une collectivité locale est d’être au service des habitants de son territoire.  Nous sommes bien loin des choix de la municipalité sortante qui décide par exemple de la construction d’une fosse de plongée … Quel est le besoin pour Antony d’avoir  un équipement sportif surdimensionné ?  Qui a décidé d’en faire une priorité avant la satisfaction des autres besoins des habitants ? Alors que cet équipement est contesté y compris à droite… aucune concertation véritable n’a eu lieu !

Pour nous la notion de service public au service de l’intérêt de toutes et tous constitue le fondement incontournable de toute politique municipale.Entre les intérêts particuliers et la sacro-sainte loi du marché, les lobbies financiers et l’oligarchie  qui échappe à l’autorité des États, exercent des pressions de plus en plus fortes pour faire passer des pans entiers des services publics dans la sphère privée lucrative. Ce travail de sape est déjà largement avancé à Antony…

A Antony à Gauche nous nous engageons : 

Pour faire face à la crise du logement à mettre en œuvre des outils de lutte contre la spéculation immobilière, à construire 30% de logements sociaux pour répondre notamment aux demandes des jeunes ménages antoniens et à développer le retour en régie pour faire baisser les factures… Pour celles et ceux qui ne le sauraient pas la France est une exception avec 80 % de l’eau du robinet délégué au privé. Même aux États Unis pays connu pour sa politique ultra-libérale seulement 20% de l’eau est géré par le privé !  En Suisse 100% de l’eau est sous régie publique !

SUR FOND D’AUSTÉRITÉ BUDGETAIRE

3204015665_1_2_v9r1bVPY

Pour toutes les listes hormis la liste du Front de Gauche « Antony à Gauche », l’austérité c’est l’horizon indépassable ! Or se limiter à critiquer la gestion sans critiquer l’austérité imposée aux collectivités locales comme aux ménages c’est accepter des règles édictées par les libéraux… qui imposent la baisse du pouvoir d’achat des ménages et prépare la fermeture de services publics ! Ils pourront s’accuser mutuellement de la responsabilité mais la seule chose à faire c’est de contester les baisses des dotations qui ont un coût pour notre ville. L’austérité à Antony c’est depuis 3 ans (2011 -12 -13) une baisse chaque année de 300 000 € de la dotation de l’Etat à la ville d’Antony. Pour 2014 et 2015, ce seront 800 000 € en moins chaque année.  Au total c’est 2,5 millions de pertes par rapport à 2010 sans compter les transferts de compétences sans les moyens (réforme des rythmes scolaires qui coûterait de l’ordre de 1 million d’Euros par an)…

L’austérité budgétaire imposée sert à « rendre inéluctable » l’impossibilité pour le public de déployer le service public, et ainsi encourager de nouvelles privatisations déguisées (DSP, PPP). Mais l’austérité n’est pas pour tout le monde… Puisque ce qu’on nous retire c’est pour céder aux exigences du MEDEF… 50 milliards de moins d’un côté pour financer le « pacte de responsabilité » sans contre partie… Mais les impôts, les taxes continueront d’augmenter pour poursuivre l’œuvre de Nicolas Sarkozy qui le premier avait mis en place la « redistribution à l’envers ». Alors dimanche au moment de glisser votre bulletin de vote dans l’urne demandez-vous si vous êtes d’accord pour que vos impôts servent à rémunérer les actionnaires ? Si le gouvernement a son « pacte », à Antony la droite, elle, a ses outils bien rôdés au service de quelques uns… Pour défendre l’intérêt général utilisons le bulletin de vote « Antony à Gauche », la liste conduite par François Meunier !

 1901233_10201923120335787_1966083244_n

Bookmarquez le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *