Conseil général des Hauts-de-Seine, ville d’Antony : une même politique au détriment de l’intérêt des Antonien-ne-s.

Que ce soit au niveau du conseil général des Hauts-de-Seine ou de la ville, la majorité politique UMP-UDI mène la même politique à destination des plus favorisés et à l’opposé de l’intérêt collectif

Deux exemples :

  • La Résidence Universitaire d’Antony (R.U.A.) :

Alors que tout le monde s’accorde à reconnaitre le manque de logements étudiants en Ile-de-France,  le conseil général que la ville ont signé ensemble le protocole d’accord conclu avec l’Etat et la Communauté d’agglomération des Hauts-de-Bièvre aboutissant à amputer la Résidence Universitaire d’Antony de la moitié de sa capacité. A la place de ces logements étudiants : des logements privés. Résultat : moins de logements étudiants avec des loyers plus chers.

Il était pourtant parfaitement possible de réhabiliter les logements de la R.U.A. et de reconstruire les bâtiments déjà démolis comme le prouve la réhabilitation en cours du bâtiment A.

  • L’IUFM Val-de-Bièvre :

Quel projet porte la ville sur les terrains de l’IUFM Val-de-Bièvre ? Une vaste opération de promotion immobilière rendue possible par la vente de ces terrains à la ville par le conseil général. Des terrains à vocation publique ont donc été au final cédé à un promoteur privé.

Un autre projet, au service de l’intérêt général, aurait pourtant très bien pu voir le jour en conservant le bâtiment principal de l’IUFM Val-de-Bièvre : salles permanentes pour les associations, création d’un centre de santé municipal, etc… et en construisant des logements sociaux sur une partie du foncier rendu disponible.

 

Bookmarquez le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *