Conseil communautaire du 13 février : toujours plus pour les populations les plus favorisées.

Parmi les principaux points à l’ordre du jour de ce conseil communautaire : le débat d’orientation budgétaire, l’approbation du Plan de Prévention du Bruit dans l’Environnement et la vente d’une partie des terrains de la Résidence Universitaire d’Antony à la résidence La Chartraine .

Des orientations budgétaires loin de prendre en compte l’intérêt général

Si force est de constater que les orientations budgétaires s’inscrivent dans un contexte financier contraint lié aux politiques d’austérité mises en œuvre au niveau européen et relayées par le gouvernement avec la baisse de la Dotation Globale de Fonctionnement aux collectivités locales (- 1,5 millions d’euros pour la Communauté d’agglomération des Hauts-de-Bièvre pour l’année 2015,), il n’en demeure pas moins que les orientations budgétaires proposées par la majorité UMP-UDI confirment son projet d’une communauté d’agglomération centrée sur les intérêts des plus favorisées, comme le faisait remarquer notre élu.

  • Rien de vraiment novateur en matière de développement économique.
  • Toujours rien sur la gratuité du Paladin, l’amélioration de la desserte des quartiers excentrés et de son amplitude horaire.
  • La même volonté de continuer à s’attaquer à la Résidence Universitaire d’Antony et, par là même, au logement étudiant.
  • La poursuite de la reconstruction du théâtre Firmin Gémier sur une partie des terrains de Saint Raphaël et non sur son emplacement d’origine.

Des manques importants dans le Plan de Prévention du Bruit dans l’Environnement

Objectifs du Plan de Prévention du Bruit dans l’Environnement : la prévention des effets du bruit, leur réduction là où cela est nécessaire et la protection des zones calmes. Il représente donc un enjeu majeur pour la population.

Malheureusement, dans ce plan, on ne peut que constater des manques importants :

  • En matière de bruit routier, rien n’est mentionné sur la réduction de la circulation automobile et de l’usage de la voiture, ainsi que sur l’augmentation du trafic automobile rue Adolphe Pajeaud à Antony du fait de l’ouverture du demi-diffuseur de l’A86 sur la commune de Châtenay-Malabry.
  • En matière de bruit ferroviaire, rien ? n’est véritablement mentionné sur le projet de liaison TGV Massy-Valenton tel que proposé par RFF, et  qui aboutira à augmenter de manière significative le nombre de TGV circulant sur cette ligne donc le seuil de bruit pour les riverains de cette ligne ; un projet non seulement inutile mais rejeté par une majorité de riverains et qui impacte essentiellement les communes d’Antony et de Wissous.
  • En ce qui concerne le bruit lié à la collecte des déchets, pourquoi ne pas avoir étudié l’adaptation des horaires de ramassage des déchets ménagers, ainsi que le fait d’utiliser des véhicules électriques pour le ramassage de ces déchets ?
  • En ce qui concerne l’isolation acoustique, rien n’est prévu comme actions ni mesures à destination des bailleurs sociaux.

La Résidence Universitaire d’Antony amputée d’une nouvelle partie de ses terrains.

En proposant une partie des terrains de la Résidence Universitaire d’Antony à la résidence La Chartraine, Etablissement privé d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes, encore une fois la majorité UMP-UDI de la Communauté d’agglomération des Hauts-de-Bièvre privilégie le privé au détriment du public et du logement étudiant dont on manque pourtant cruellement en Ile-de-France.

Quitte à vouloir vendre cette parcelle pour qu’y soit édifiée une maison de retraite, pourquoi ne pas l’avoir vendue à l’Etat, au département ou à la commune d’Antony pour qu’y soit réalisée la construction d’une maison de retraite publique dont on connait les avantages : tarifs d’hébergement bien moins élevés que ceux pratiqués dans le secteur privé et accueil en priorité de personnes disposant de faibles ressources financières.

 

Bookmarquez le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *